L’ergonomie d’une interface Web

Beauté VS ergonomie

Lors de la conception du design d’un site Web, nombreux sont les graphistes qui pensent souvent à la beauté avant l’ergonomie et pourtant, c’est une erreur monumentale. Dès les premières secondes, un utilisateur décidera de rester ou de quitter votre site. Contrairement à ce que nous avons tendance à penser, c’est l’ergonomie qui influencera l’utilisateur plutôt que le visuel. Même si votre site est très joli, si l’internaute ne trouve pas ce qu’il cherche en peu de temps, il passera à un autre site.

Voici quelques règles à respecter pour obtenir un site ergonomique :

L’organisation de l’ensemble de votre site

Concevoir un site Web demande une réflexion sur l’organisation de la navigation, des pages, du contenu, du choix des couleurs et du design. Vous devez vous mettre dans la peau d’un utilisateur. Réfléchissez à la façon dont vous allez répartir le contenu et l’information sur votre site. Si votre structure de base n’est pas bien pensée dès le départ, vous risquez de vous perdre en cours de route.

Une navigation accessible

Le menu principal de votre site doit être à un endroit stratégique, être clair et bien structuré. Les visiteurs ne chercheront pas longtemps à comprendre le fonctionnement de votre site. La navigation est le repère principal de votre site. Il est donc important qu’elle soit facile d’accès. La plupart du temps, nous la retrouvons en haut ou à gauche.

La règle des trois clics

Vous avez peut-être déjà entendu parler de cette règle. Elle consiste au nombre de clics maximum que devra effectuer un utilisateur avant d’arriver à l’information qu’il recherche. En d’autres mots, un internaute ne doit pas dépasser trois clics avant d’atteindre le contenu désiré. Sinon, cela veut dire que vous avez échoué à l’étape de l’organisation de votre site.

Une page d’accueil claire et efficace

La page la plus importante de votre site est l’accueil. Bien entendu, il ne faut pas mettre toute notre énergie sur cette page et négliger les autres, mais c’est celle qui aura le plus de trafic et qui orientera le visiteur dès le départ. Sur l’accueil, vous devez faire ressortir et rendre facile d’accès les sections principales de votre site.

Une entête claire

Dans l’entête de votre site, il est important que le nom ou le logo de l’entreprise soit visible. Les utilisateur doivent connaître le sujet du site dès leur arrivé. Vous pouvez aussi ajouter un slogan qui résume le thème de votre site.

Des textes faciles à lire

Pour la composition de vos textes, il faut encore une fois se mettre dans la peau de l’utilisateur. Votre contenu doit contenir du vocabulaire accessible pour tous. Évitez autant que possible les termes trop techniques ou sinon, définissez le mot utilisé.

De plus, assurez-vous que la couleur de votre texte et les polices de caractères utilisés sont facile à lire. La lecture sur un écran fatigue beaucoup plus les yeux que sur papier. Aussi, aérez bien votre texte et évitez les paragraphes trop longs. Placez du contenu important et laissez tomber le superflu. Les gens ne prennent pas la peine de lire tout le contenu quand il y en a trop ou lorsqu’il est trop coincé.

Faire ressortir les liens

Si vous placez des liens cliquables dans votre contenu, assurez-vous qu’ils soient différent du reste de votre contenu pour les rendrent visibles facilement. Vous pouvez les mettre d’une couleur différente, les mettre en gras ou les souligner. Évitez de souligner du texte qui n’est pas cliquable, car le souligné est associé aux liens sur le Web.

Évitez les gadgets inutiles

Évitez au maximum de placer des gadgets inutiles avec beaucoup d’animation. Cela alourdi votre site et augmente le temps de chargement. La plupart du temps, les utilisateurs ne prennent pas la peine de regarder tous les effets.

Mot de la fin

Pour conclure, comme vous pouvez le remarquer, la conception d’un site ne repose pas seulement sur le visuel. Cela requière de la réflexion et de la structuration. C’est ce qui vous permettra d’obtenir un produit final efficace où les utilisateurs prendront plaisir à naviguer sur votre site.

La carte d’affaire (carte de visite) pour se démarquer lors de vos rencontres d’affaire

De nos jours, est-ce encore utile d’avoir une carte d’affaire?

La carte d’affaire (ou “carte de visite” en français correct) demeure, au même titre que le logo et le site Web, le minimum dans l’arsenal des outils de communication d’un entrepreneur et de son entreprise. Sans ces outils indispensables, il est très difficile de véhiculer l’image de professionnalisme requise pour que vos clients potentiels vous prennent au sérieux.

Oui, mais je rencontre rarement des clients!

L’utilité première de la carte d’affaire est effectivement d’avoir quelque chose à remettre lors de rencontres en personne. Elle est aussi utile si un de vos contacts personnels ou professionnels désire vous référer. En remettant votre carte, la personne qui vous réfère a un argument de plus pour démontrer votre professionnalisme.

Est-ce qu’il y a d’autres utilités à la carte d’affaire?

Oui, elle peut être insérée dans l’enveloppe ou le paquet quand vous poster des cartes de remerciements, colis ou autres correspondances physiques à vos clients, fournisseurs et employés.

Quelles informations devraient être indiquées sur ma carte d’affaire?

Au minimum, votre nom et vos coordonnées (téléphone et/ou télécopieur et/ou courriel et/ou adresse postale) ainsi que le nom de votre entreprise.

Optionnellement, votre carte d’affaire peut aussi indiquer votre titre d’emploi, votre photo, les produits/services que vous offrez, une offre promotionnelle aux détenteurs de la carte, etc.

Attention! Trop d’informations est aussi défavorable que pas assez, d’autant plus que la tendance actuelle est aux outils de communication simples et épurés.

Quels sont les frais associés à la création d’une carte d’affaire?

Voici une liste brèves des frais encourus lors de la création d’une carte d’affaire:

  • Votre temps pour fournir vos instructions et votre contenu à la graphiste (votre temps a aussi un coût).
  • Le temps de la graphiste pour la conception graphique, montage, retouche photo, etc.
  • L’impression d’un lot de carte chez un imprimeur.

À qui s’adresse la carte d’affaire?

En conclusion, il est important de retenir que la carte d’affaire (comme tout autre outils de communication d’entreprise) est principalement crée pour s’adresser à vos clients et à vos clients potentiels. Donc, gardez en tête qui est votre client visé et quelles sont ses attentes par rapport à votre carte d’affaire.

Quelle est la différence entre le plan marketing et le plan de communication?

Marketing ou Communication?

Chez les travailleurs autonomes et les PME, le marketing et les communications sont souvent confondus ou regroupés en une seule chose. Or, ce sont deux choses différentes, bien que reliées. Comprendre la différence vous supportera dans la planification et l’exécution de vos stratégies, que ce soit pour acquérir de nouveaux clients, augmenter vos ventes, recruter du personnel, etc.

Pour simplifier la chose, on peut dire que le marketing est la planification de la stratégie et la communication est l’exécution de cette stratégie.

Note importante: il est recommandé d’avoir également un plan stratégique (aussi appelé plan d’affaires). Le plan d’affaires sort de la portée de cet article, alors je vous invite à vous documenter à ce sujet avant de créer votre plan marketing et votre plan de communication.

Le plan marketing c’est …

En bref, le plan marketing c’est le “Quoi” et le “Qui”. Le “Quoi” est généralement les produits et services que vous offrez tandis que le “Qui” est l’auditoire cible auquel s’adresse ces produits et services.

C’est lors de la création de votre plan marketing que vous allez définir votre offre, ses avantages, ses inconvénients, à qui vous prévoyez le vendre, les oppositions auxquelles vous prévoyez faire face, etc.

C’est également ici que vous allez définir votre ou vos persona(s). Les personas seront le sujet d’un prochain article.

Si applicable, c’est à cette étape que vous allez faire des groupes de discussion (plus connus au Québec sous le nom anglais “focus group”), des sondages, l’analyse du marché, l’analyse de la concurrence identifiée dans le plan d’affaires, etc.

Le plan de communication c’est …

À son plus simple, la communication est le “Comment” et le “Où”. Le “Comment” sont des médiums comme la vidéo, un concours, un podcast, etc. Le “Où” sont des outils de communication comme la télévision, un blogue, les réseaux sociaux, etc.

Étant donné que la communication est l’exécution du marketing via des outils de communication, elle doit nécessairement venir après le plan marketing.

Est-ce que je devrais avoir un plan marketing et/ou communication?

Bien qu’il soit possible de lancer un projet d’entreprise et le mener à terme avec succès sans ces outils, il est préférable de planifier votre démarche. De cette manière, vous aller investir votre temps, votre énergie et votre argent au bon endroit dès le départ.

Avoir une bonne planification stratégique avec un plan d’affaires, un plan marketing et un plan de communication vous aidera également à mettre en place des outils pour quantifier le succès de vos différentes actions de communication.

Par où commencer?

Dans l’ordre, vous devriez créer votre plan d’affaires, votre plan marketing et ensuite votre plan de communication. Aucun de ces plans est définitif et inchangeable, vous devrez les ajuster régulièrement tout au long de la vie du projet pour lequel ils ont été créés.

Quand vient le temps d’exécuter votre plan de communication, l’idéal est de retenir les services d’une agence de communication comme Wenovio. Alternativement, Wenovio offre des conférences et formation en marketing numérique pour vous supporter dans la création et l’exécution de vos stratégies de manière autonome. Cliquez ici pour voir nos conférence et formations.

Publicités Facebook: Comment définir correctement mon auditoire cible?

Qu’est-ce que l’auditoire cible?

Quand vous créez une publicité via le Gestionnaire de publicité Facebook ou quand vous “boostez” une publication, vous devez indiquer à Facebook quels sont les critères auxquels doivent correspondre les personnes à qui la publicité sera affichée. Ces critères définissent l’auditoire cible pour laquelle la publicité sera affichée. L’auditoire est parfois appelée par le terme plus exact “audience”.

Pour définir l’auditoire, vous indiquez à Facebook une série de conditions basées sur l’âge, l’emplacement géographique, les intérêts, etc. auxquels les utilisateurs Facebook doivent correspondre afin d’être ciblés par votre campagne promotionnelle. Que ce soit pour une campagne de “J’aime”, une campagne de “retargeting”, promouvoir une publication ou tout autre type de campagne, il y aura toujours au moins un auditoire associé avec la campagne.

Comment déterminer les bons critères de ciblage?

Vous devriez au préalable avoir créé le persona des gens à atteindre et déterminer les objectifs de votre campagne tels qu’acquérir plus de “J’aime” ou recevoir plus de trafic sur votre site Web. Ensuite, vous pouvez créer un profil pour cet auditoire cible selon un ensemble de critères:

Les critères de base:

  • Emplacement géographique
  • Âge
  • Sexe
  • Langue

Les critères avancés:

  • Données démographiques
  • Intérêts
  • Comportements

Laisser le temps faire les choses

Comme c’est souvent le cas quand on créé initialement de nouvelles campagnes Facebook, vous devriez diffuser votre campagne sur une période de plusieurs jours, voire plusieures semaines pour que Facebook accumule un maximum de statistiques pertinentes pour que vos prochaines campagnes soient plus performantes.

L’image de marque, c’est quoi au juste?

Bien plus que le logo

Bien des gens pensent que l’image de marque ou le branding est le logo d’une entreprise. Malheureusement, ils se trompent. L’image de marque est beaucoup plus complexe que ça. C’est en fait l’impression que vous laissez à votre clientèle cible et ce qui rend votre marque unique. C’est aussi ce que les gens pensent et disent de vous. Allons un peu plus en détails pour mieux comprendre.

À quoi ça sert?

L’image de marque sert à vous différencier de la concurrence et à donner envie à votre clientèle cible de faire affaire avec vous. C’est pourquoi elle doit vraiment bien représenter qui vous êtes et ce que vous faites. Cet aspect inclut donc le positionnement de votre entreprise, ce que vous faites de différent, votre histoire, votre mission, votre vision et vos valeurs. L’image de marque construit la reconnaissance d’une marque ou d’une entreprise et aide à établir la relation de confiance avec le client idéal. Elle ne doit donc pas être prise à la légère. Votre clientèle cible doit s’y reconnaître et se sentir en confiance pour revenir vers vous

Ce qui la compose

Chaque pièce qui compose une image de marque doit être réfléchie. Ensemble, toutes les pièces forment une vision et une compréhension plus grandes de la marque. Voici une liste des éléments qui la composent :

  • Votre mission, votre vision, vos valeurs, votre histoire
  • La façon dont vous vous décrivez, ce qui vous rend unique
  • Votre voix, comment vous parlez à votre clientèle, votre style d’écriture et le ton des textes (imprimés, web, médias sociaux)
  • L’identité visuelle de votre marque, incluant :
    • Le logo (signature et symbole) et son lettrage
    • Ses différentes utilisations
    • Ses couleurs
  • Les normes graphiques :
    • La grille, l’emplacement des éléments, la grosseur des éléments
    • Le choix de la typographie (texte courant, titres et sous-titres, pour le web et l’imprimé), les grosseurs de texte, les alignements
    • Les couleurs (principales et secondaires), les recettes des couleurs pour les différentes utilisations (pantone, CMYK, RGB, web)
    • La façon d’écrire certaines informations (l’adresse, le numéro de téléphone, les listes à puces…)
  • L’imagerie choisie (photos ou non, traitement appliqué aux images, style des images, motifs, illustrations, pictogrammes ou icônes…)
  • L’expérience client
  • Ce qu’on dit et pense de votre marque
  • Votre slogan
  • Les vidéos (la façon de filmer, l’arrière-plan, la musique…);
  • Votre utilisation des médias sociaux
  • Votre marketing de contenu (blogue, infolettre)
  • etc.

Bref, l’image de marque est omniprésente et se reflète dans TOUT : papeterie, cartes professionnelles, brochures, documents divers, rapports, factures, signatures courriel, articles promo, site web, médias sociaux, invitations, bannières pour événements, kiosque, menus, vidéos, courriels, etc.

Conclusion

Une image de marque efficace est constante et cohérente. Ça inclut un ensemble d’éléments importants à considérer pour créer un tout cohésif qui donnera en bout de ligne de la crédibilité à la marque ou l’entreprise. L’image de marque n’est pas uniquement composée de votre logo. Les détails ne doivent pas être négligés, même s’ils semblent insignifiants ou anodins, puisqu’ils ont une incidence sur l’ensemble de l’image de marque. Un bon design ne construit pas seulement l’identité de votre marque, mais aussi le lien de confiance de la clientèle envers vous. Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir de la première impression. Alors pourquoi ne pas mettre toutes les chances de votre côté en élaborant une image de marque forte, unique, différente et qui plaira à votre clientèle ?

Tout savoir sur les différents types de sites internet

Quel que soit votre choix parmi les différents types de sites internet pour présenter votre entreprise, n’oubliez pas que votre site est la vitrine de votre entreprise, votre identité visuelle, votre carte de visite sur le web ! Pensez Ergonomie, Design et Fluidité !

Quelque que soit votre secteur d’activité, être visible sur le Net est indispensable pour augmenter votre capital #communication. Les entreprises utilisent de plus en plus le Net comme vitrine, c’est un support privilégié pour communiquer sur son activité et toucher un public ciblé.

Un site internet permet de véhiculer un maximum d’informations sur votre entreprise à moindre coût. Parmi les différents types de sites Internet existants vous trouverez forcément celui qui répondra à vos attentes, mais lequel choisir ?

Quels sont vos objectifs sur le net ?

Il est primordial dans un premier temps de définir le ou les objectifs de votre présence sur Internet, ils peuvent être les suivants :

  • Être visible
  • Avoir un site internet bien référencé permet à votre entreprise d’être visible sur la toile auprès d’un public élargi, pouvant être ciblé selon votre secteur d’activité.
  • Améliorer votre notoriété
  • Votre site internet vous permet de développer votre popularité, d’améliorer votre notoriété auprès des internautes.
  • Développer votre base de données : quelle aubaine pour vous ! Pouvoir développer une base de données de prospects rapidement et efficacement, grâce aux données que vous pouvez recueillir sur vos prospects, vos clients en analysant les fréquentations des pages, l’origine des visites
  • La vente en ligne : effectivement, la création d’un site internet e-commerce peut représenter une belle opportunité pour commercialiser vos produits sans avoir forcément de point de vente physique !

Un site internet vous permet de mettre à disposition sur le Net de manière rapide et efficace un maximum d’informations à moindre coût, qu’elles soient de type commerciale, technique, informative…

Quels sont les différents types de sites internet ?

Une analyse de votre besoin est indispensable avant de passer à la conception de votre site Internet. Vous devez axer votre réflexion sur les moyens que vous êtes prêts à mobiliser pour la réussite de votre communication sur le net.  Vous devez aussi estimer vos moyens en terme de budget et de temps à consacrer pour faire vivre votre site Internet en l’alimentant régulièrement.

Vous pouvez confier ce type de prestation à une agence web , elle pourra également s’occuper du référencement et du positionnement de votre site Internet. Un cahier des charges bien pensé, bien rempli, est nécessaire pour aider à la prise de décision quant au choix du site Internet approprié pour communiquer sur le web.

On distingue plusieurs types de sites internet :

Les sites vitrines : Rôle d’information mettant en avant l’image de marque de votre entreprise, en présentant votre activité, vos produits, vos services.

Les sites institutionnels : Présentation de l’organisation et des valeurs de l’entreprise, par la description de l’activité, la transmission de chiffres clés et des ‘informations nécessaires au public ciblé.

Les sites e-commerce : Les sites marchands permettent de vendre directement vos produits aux internautes qui procèdent au paiement directement en ligne.

Les sites intranet : Ces sites privés et internes aux entreprises partagent des informations professionnelles uniquement aux personnes autorisées.

Les portails : Les services proposés : une messagerie, un calendrier, des panneaux d’actualités.

Les sites personnels : Sites réalisés par des particuliers, le plus souvent par passion pour un sujet précis.

Les Blogs : Plus ouverts que les sites personnels, les visiteurs peuvent laisser leurs commentaires.

Les sites communautaires : Les réseaux sociaux permettent aux internautes de se réunir autour d’un intérêt commun, d’un partage d’informations.

Les sites collaboratifs : Permettant une collaboration entre internautes, à la base de la dénomination Web 2.0. de type wiki. Site vitrine camping de l’aigrette

En Bref,

Quel que soit votre choix parmi les différents types de sites Internet pour présenter votre entreprise, n’oubliez pas que votre site est la vitrine de votre entreprise, votre identité visuelle, votre carte de visite sur le web ! Pensez Ergonomie, Design et Fluidité ! Vos visiteurs doivent se sentir à l’aise en navigant sur votre site et trouver facilement leurs repères, il faut leur donner envie de rester et de revenir ! Captez vos visiteurs !

 

N’hésitez pas à nous contacter, la mission de notre société web sera de vous accompagner dans la création et la promotion de votre site internet.

Site internet e-commerce : La concurrence, ce n’est pas uniquement les prix

L’erreur la plus commune chez les nouveaux e-commerçants, est de se croire en concurrence uniquement sur les prix. Les grandes structures achètent leurs stocks en très grandes quantités et donc bénéficient d’un prix de départ très avantageux ce qui leur permet de pratiquer des prix défiant toute concurrence. A côté de ça, les petites boutiques proposant les mêmes produits plus chers continuent à vendre, à fidéliser leur clients et à évoluer.
Le secret d’un site internet e-commerce prospère ne se trouve donc pas uniquement dans les prix. Il y a plusieurs raisons pour que les clients décident d’acheter un produit à un prix plus élevé.
    – Ils préfèrent l’ambiance de la boutique.
    – Ils apprécient un meilleur service.
    – Ils sont prêts à payer un prix plus élevé pour une meilleure qualité rendue.
    – Ils ont envie de luxe ou d’une sensation de luxe.
    – Le service de livraison est plus flexible, efficace, ou plus fiable.
    – Ou d’autres raisons.
Certaines personnes ayant des moyens plus élevés voudront payer plus.
Le prix se justifie par rapport au service proposé, les clients sont souvent prêts par exemple à payer plus cher s’ils vont être livrés en moins de temps que chez votre concurrent.
Il y aura toujours des clients qui accepteront de payer plus cher et d’autres qui essaieront de trouver la meilleure offre possible. Beaucoup de sites marchands tentent de satisfaire les clients à la recherche des prix les plus bas. C’est pourquoi, pour la plupart, ils ne font pas de bénéfices.
Il est très important de prendre en compte la qualité générale de votre site web, les photos des produits, les descriptions, la présentation générale, l’ergonomie et la facilité d’utilisation, etc., pour vous démarquer des concurrents. Vous devez également vous assurer que vous pouvez offrir le meilleur service possible, à tout moment. Vous pourriez avoir besoin d’améliorer vos annonces afin qu’elles conviennent à ceux qui veulent payer plus. Vous pouvez choisir un type de produit qui apparaîtra comme plus luxueux ou de meilleure qualité pour le mettre en avant.
Certains e-commerçants optent pour une technique qui consiste à vendre certains produits avec une légère perte. Ces produits sont les « produits d’appel » destinés à attirer les clients et en même temps cela leur permet de battre la concurrence.
Si vous décidez d’utiliser cette technique, il est important de donner à vos clients le service qu’ils attendent, de leur proposer un service de qualité, une livraison fiable et rapide, un S.A.V. correct, de vérifier la facilité d’utilisation (l’ergonomie) de votre site web, le design, la présentation ainsi que les photos de vos produits, de ne rien laisser au hasard. Pour qu’un client accepte de payer plus cher il faut que l’investissement de votre coté soit plus grand, n’hésitez pas à ”refondre” votre site web s’il existe déjà, ou à le faire faire par des professionnels qui vous accompagnent et qui vous apportent conseil et savoir faire.

Pourquoi le web design nécessite des compétences techniques ?

Le HTML / JavaScript / CSS sont des langages apportant un bagage très important quand on cherche un travail dans le web design ou l’UX (User Experience).
Les raisons pour lesquelles un graphiste web doit avoir de solides compétences techniques sont les suivantes :

L'accessibilité des langages HTML et CSS

Tout d’abord, les langages HTML et CSS sont accessibles et ne nécessitent pas un long cycle d’apprentissage ou des études étendues. Écrire en HTML et CSS n’est pas vraiment coder puis qu’avec ces langages il est impossible de construire une logique. Le HTML est surtout une structure et le CSS définit l’apparence et les styles. Savoir comment fonctionne le DOM (Document Object Model) et pouvoir intervenir sur un changement structurel est une compétence essentielle et précieuse pour un web designer.

Un Web designer doit pouvoir contrôler les interactions.

l y a beaucoup d’avantages à concevoir une interface utilisateur directement avec du code. La raison principale est que le web designer prend en compte l’expérience utilisateur dans son travail, en effet il est impossible de concevoir pour le web sans prendre en compte cette partie au risque de produire des maquettes non ergonomiques et difficilement utilisables. (voir les différences entre l’interface utilisateur et l’expérience utilisateur)
Le travail de programmation et la logique du développement (backend) ne font pas l’objet d’attention d’un web designer, se sont les programmeurs et les développeurs qui s’en chargent. En revanche, les couleurs, l’espacement, la mise en page, la typographie, le positionnement et le zonage revient directement au web designer. La qualité de l’expérience utilisateur d’un produit est reconnue comme une raison majeure pour le succès d’un projet. Les développeurs ou programmeurs ne se préoccupent pas de l’expérience utilisateur et ce n’est en aucun cas leur priorité et encore moins leur mission.

L'interface utilisateur

Nous pouvons comparer une expérience utilisateur web avec l’expérience d’utilisation d’une application. De plus en plus de sites web sont en vérité des sites applicatifs, c’est à dire qu’ils utilisent de vraies applications qui tournent en mode web, sur des serveurs hébergés. Pour cette raison, il faut que ça reste simple, accessible ergonomique et surtout, ne nécessite pas un apprentissage comme avec une application classique. L’interface avec qui les utilisateurs interagissent devient plus dynamique, contient des animations, des transitions, des écrans et des régions qui changent de contenu sans avoir besoin de recharger la page.

L'efficacité et le gain de temps

l est évident qu’un web designer qui a la maîtrise de ces langages, va être plus efficace et va aller plus vite dans la conception d’une maquette en utilisant les langages appropriés. Les découpages, les zonages, les interactions, ainsi que la logique métier du web nécessite l’apprentissage de ces langages sans oublier le temps économisé puisque la maquette est prête à la production et ne nécessite donc pas d’autre intervention, si ce n’est un simple contrôle avant l’intégration.
Pour un web designer, travailler avec le code revient pour un graphiste classique à manipuler son logiciel de dessin.

Différence entre flyers, prospectus et tracts

Flyers, prospectus et tracts. Les supports papier restent des supports de communication incontournables et une campagne de visibilité ne peut réussir sans les intégrer dans la stratégie. Que ce soit les flyers, les prospectus ou les tracts, ces objets font partie des moyens de communication qui ont réussi à résister face à la montée en puissance des nouvelles technologies. Ils sont toujours efficaces pour propulser une opération commerciale à un fort niveau de succès création graphiste professionnel flyers, prospectus, tracts. Du coup, les professionnels du marketing en font une arme fatale et ils ne manquent plus l’opportunité d’utiliser ces supports pour dérouler des stratégies de vente efficaces et rentables. Ils utilisent les différents supports offerts par les impressions pour diffuser des messages commerciaux afin de favoriser la prospection de leurs activités. Toutefois, nombreux sont ceux qui font des confusions sur certains supports à savoir les flyers, les prospectus et les tracts. Certains pensent même qu’il n’y a aucune différence entre eux en estimant que leur but ne vise qu’à atteindre un seul objectif, c’est-à-dire la promotion d’un produit, d’un service ou d’un évènement. Si vous êtes de cet avis, sachez qu’il y a bel et bien des distinctions entre ces trois supports. Non seulement leurs formats sont différents, mais aussi leurs contenus. Avec quelques indications, vous allez pouvoir faire une différenciation entre ces trois supports qui ont certes les mêmes buts, mais n’ont pas les mêmes dispositions.

Création de flyers prospectus, tracts, professionnels

Dans leur confection et conception, les flyers jouissent d’une disposition très pratique. Leur création ne requiert pas de nombreux messages pour faire passer une information. Quelques mots suffiront pour décrire un produit ou un événement, selon des phrases accrocheuses captant l’attention des cibles. Ces messages peuvent être des slogans, des descriptions ou des expressions captés dès la première lecture. Ils sont souvent conçus par des professionnels de la communication plus connus sous les appellations de graphiste professionnel, concepteur, rédacteur. Ces derniers travaillent au sein des agences qui produisent des images ou des vidéos publicitaires. Un flyer est imprimé selon plusieurs formats différents, sur une seule page ou en recto verso. Pendant sa diffusion, les distributeurs peuvent le partager selon plusieurs techniques : affichage dans certains emplacements, distribution main à la main, publication sur les plateformes du web, etc. L’une des principales forces des flyers est la qualité de leur design qui a la capacité de fasciner. Ils sont fabriqués par des graphistes très créatifs qui utilisent les meilleurs logiciels de montage pour produire des images très attrayantes.

Le prospectus: le support aux multiples plis

Contrairement aux flyers, les prospectus sont des annonces publicitaires qui fournissent beaucoup plus d’informations. Leur création ne se limite pas à un simple résumé d’un message, mais ils procurent des détails dans un format exceptionnel. Effectivement, ils sont des supports dépliants qui peuvent aller jusqu’à 6 pages au maximum. Chaque page d’un prospectus fait montre d’une attirance visuelle hors du commun et d’un reflet particulier qui ne passe jamais inaperçu. C’est pour cette raison qu’il est même sollicité par des grands restaurants en tant que support pour présenter des menus. Cette qualité esthétique ne dépare pas le style rédactionnel qui compose les différentes pages. Les expressions utilisées pour un prospectus ont une vocation publicitaire dont le but est d’inciter les cibles à s’intéresser à un produit, à un évènement, à un établissement scolaire par exemple. En fait, un prospectus doit vous apporter la possibilité de vous démarquer de la concurrence. C’est pour cette raison que sa confection demande une créativité accrue, d’où l’importance de faire appel à une agence pouvant vous apporter une œuvre optimale. Web Corporate est une référence en la matière car il compte dans son groupe des designers graphistes professionnels très créatifs.

Une communication étendue avec les tracts

Les tracts sont beaucoup plus volumineux que les autres supports en termes de contenu. Ils comptent plusieurs pages dont chacune comporte des explications détaillées sur les offres d’une entreprise. C’est un petit livret constitué de deux couvertures qui jouissent d’une charte graphique très captivante. Dans le contenu, vous allez retrouver des textes répartis en différentes catégories qui décrivent chacune un produit ou un service d’une entreprise. L’objectif des tracts est de mettre l’accent sur les avantages d’une offre en utilisant un ton convaincant qui peut exercer une action déterminante sur le choix du lecteur. De plus, l’ensemble des arguments seront accompagnés par des images qui pourront parfaitement donner des idées aux clients potentiels. Ainsi, les tracts ne se limitent pas uniquement à formuler des informations incitatrices. Ils reposent également sur les témoignages de clients qui vont, de leur côté, donner leur avis sur les avantages des produits ou des services. C’est cette disposition qui fait que les tracts sont largement sollicités dans les stratégies marketing par leur forte influence sur les clients grâce à des arguments solides et évidents.

Peut-on moderniser sa charte graphique en tout temps ?

Bien que certaines entreprises considèrent leur charte graphique comme un papier figé dans le marbre, le changement et la modernisation d’une charte graphique sont des événements qui peuvent être réalisés en tout temps et dès lors que le besoin s’en fait sentir.
Après avoir analysé son contenu ainsi que ses objectifs, nous comprenons, que selon la définition de la charte graphique, elle est en effet le support de communication qui correspond à la première image visuelle d’une société et son évolution au même titre que celle de l’entreprise semble alors inévitable.

Définition d’une charte graphique pour sa refonte

Ensemble de règles et de normes qui régissent la communication graphique d’une entreprise, la charte graphique concerne l’intégralité des supports de communication, de la carte de visite, au logo, jusqu’à l’application pour smartphone. En entreprise, une charte graphique permet alors d’assurer cohérence et homogénéité à chaque message de communication.
Cependant, malgré cette définition de la charte graphique qui peut sembler correspondre à une identité figée de l’entreprise, définir sa charte graphique implique d’être capable de faire preuve de souplesse, de curiosité vis-à-vis des tendances en graphisme et marketing, mais aussi de s’adapter à la modernisation que connaissent les différents supports de communication, comme les entreprises.

Suivre les tendances graphiques pour rafraîchir son image

Afin de réussir la refonte de sa nouvelle charte graphique ou encore de simplement moderniser un de ses éléments pour que votre entreprise soit en accord avec sa place sur le marché actuel, il faut sélectionner les tendances graphiques auxquelles vous devez prendre part. En effet, même si une entreprise avec une forte identité à toujours la cote, une entreprise qui évolue avec ses produits et ses services et rafraîchit son image par la redéfinition de sa charte graphique, va elle susciter l’intérêt et permettre un repositionnement par rapport aux concurrents.

Définition d’une nouvelle charte graphique et d’un véritable plan d’actions

L’identité visuelle de votre entreprise doit faire partie d’un plan d’actions qui fait lui-même parti d’une évolution de la stratégie globale de votre entreprise. Parce qu’elle est visuelle, l’identité graphique permet en fait un changement marquant pour les personnes externes comme pour les personnes internes à l’entreprise.
La nouvelle charte graphique ne doit alors pas juste être plus moderne ou tendance, mais elle doit faire partie d’un véritable plan d’actions en entreprise pour entre autres :

  •     Mieux représenter l’éventail de nouveaux services et produits proposés
  •     Mettre un focus sur une nouvelle offre produits
  •     Mettre en place une transition numérique
  •     Faire renaître une entreprise vieillissante
  •     Interpeller une nouvelle clientèle cible
  •     Définir un nouvel objectif de croissance pour les 5 années à venir
  •     Lutter contre un concurrent

Moderniser ou faire évoluer la définition de sa charte graphique est alors possible, et même recommandé. Pour arriver à vos nouveaux objectifs, vous pouvez rencontrer des professionnels de la communication qui suivent quotidiennement les nouvelles tendances en termes de graphisme et de marketing.
En leur transmettant l’histoire de votre entreprise, ses valeurs, ses évolutions majeures et votre nouvelle stratégie, ils pourront ensuite analyser le marché, la pertinence de votre identité visuelle actuelle et vous proposer les changements les plus pertinents selon leur expérience pour enfin vous accompagner vers cette évolution.