Le Flash c’est bien joli mais…

En fait le flash est une technologie permettant d’animer les pages web, tout simplement. Il existe des sites en 100{96f357d1f6ab0c18f7d4c25b1a51a3c1c59885cb1c9451ddd89fc7998b393003} Flash, comme des sites qui l’utilise partiellement. Nous allons voir ce que cette technologie apporte et quels sont ses inconvénients.

Attention, tout le monde ne rentre pas sur un site 100{96f357d1f6ab0c18f7d4c25b1a51a3c1c59885cb1c9451ddd89fc7998b393003} Flash. Je vulgarise mais c’est un peu ça. Flash requiert un lecteur capable de le lire, qui par défaut, n’est pas toujours présent sur le navigateur de l’internaute (le Flash Player). Il y a eu des progrès de ce côté-là, on considère que 95{96f357d1f6ab0c18f7d4c25b1a51a3c1c59885cb1c9451ddd89fc7998b393003} des internautes en sont équipés (merci par exemple à Google Chrome qui l’intègre et le met à jour d’office). Coté OS, c’est surtout les utilisateurs de Linux qui auront ce souci d’accessibilité (installation fastidieuse du lecteur).

Un des inconvénients majeurs du Flash est le temps de chargement. Que les flasheurs me disent le contraire, même un site flash « hyper-ultra-bien » construit met du temps à charger, et dans le contexte actuel où les internautes sont de moins en moins patients et zappent à tout va de site en site, c’est pas top. Un autre gros inconvénient, et pas des moindre, c’est l’inaccessibilité des sites Flash aux malvoyants. Si ce dernier point vous pose problème, il faudra donc éviter le Flash.

Flash & Google, une parfaire harmonie

En fait non. Il faut savoir que les moteurs de recherche comme Google n’apprécient pas du tout le Flash. Il est difficile de bien indexer un site Flash, même s’il y a des astuces pour avoir du contenu alternatif, mais elles sont plutôt adaptées pour les sites qui utilisent partiellement le Flash (balise noembed, méthode SWFObject, etc…). Comme les malvoyants, les robots de Google et autre moteurs de recherche n’ont pas accès au contenu multimédia, donc au contenu d’un site Flash ou d’une animation Flash. Il y a des cas où le Flash peut ne pas être gênant, mais il faut vraiment ne pas avoir besoin de référencement, être connu du grand public, se permettre de ne pas être accessible à tous. Vraiment très peu d’entre nous sont dans ce cas (les stars par exemple peuvent se permettre ce « luxe »)…
Donc oui ou non ?

il y a d’ailleurs de très bon sites construits exclusivement en Flash, mais la difficulté du référencement, l’inaccessibilité aux malvoyants suffisent pour envisager une autre alternative. Selon moi, un site bien travaillé avec du css3 & une once de Javascript suffit largement pour le côté interaction & animation, avec l’avantage du référencement, de l’accessibilité & de la légèreté. Donc désolé les Flasheurs, mais le Flash a grandement perdu de son utilité sur les sites web… Sinon pour rester objectif, un bon exemple de site Flash agréable au niveau de la navigation et du visuel est DontCLick : Le principe de la navigation est de ne pas cliquer du tout, sous peine de se faire virer du site.. Très intéressant, très innovant & bien construit.

Marque blanche, Comment ça marche?

✓ Vous êtes une agence web et souhaitez sous-traiter, externaliser vos création de sites internet, graphique en marque blanche.

✓ Vous êtes un commercial indépendant free-lance et souhaitez vendre commercialiser avec professionnalisme les produits de la gamme numérique en marque blanche Widole.

Vendez des offres de création de site web haut de gamme et réalisez de belles marges !

Vous restez l’interlocuteur unique de vos clients et vous fixez librement vos prix.
Vous disposez d’un interlocuteur  disponible qui suivra l’ensemble de vos projets, nous vous apporterons toute notre disponibilité et notre savoir-faire.
Notre expertises à votre services.

Nous pouvons effectivement nous occuper du développement et de la création des différents sites internet de vos clients ainsi que des produits graphique en marque blanche.

Comptez et bénéficier d’une équipe de professionnels à vos côtés pour toutes vos conceptions numérique et le développement digital de vos clients création site internet en marque blanche.

Afin que les choses soient transparentes entre les deux parties,

l’ élaboration d’un contrat qui régit les prestations en marque blanche de chacun de nous sera réalisé signée par les deux parties.

 

Pourquoi est-il important d’animer ses pages sur les réseaux sociaux ?

Une augmentation de votre visibilité

Pour pouvoir vivre et séduire de nouveaux clients, votre marque doit être visible sur les réseaux sociaux. Aussi, votre implication vous permettra-t-elle de vous faire connaître et d’accentuer votre présence sur le vaste espace qu’offre Internet. Un outil très performant donc, si l’on parvient à animer ses pages avec tact et réflexion.

Recrutement de prospects et de clients

En plus de votre boutique ou de votre site web, les réseaux sociaux constituent un canal de vente très efficace. Ne vous contentez donc pas d’y faire de la figuration, mais participez activement et quotidiennement. En proposant à votre réseau des conseils, des astuces et en répondant à chaque demande avec soin, vous deviendrez peu à peu une référence dans votre domaine et vous parviendrez aisément à fidéliser vos prospects.

Amélioration de votre image de marque

Les réseaux sociaux consentent une communication plus dynamique et plus directe que les supports classiques. Ils laissent ainsi aux entreprises la possibilité de se valoriser plus simplement en affichant leur différence et en mettant en avant une image plus branchée. Un point essentiel à l’ère des nouvelles technologies et de la globalisation.

Un lieu participatif

Aujourd’hui,les internautes ne veulent plus être passifs et ils apprécient volontiers d’être consultés, de participer ou de donner leur avis. Animer vos pages sur les réseaux sociaux vous permettra ainsi de les faire interagir et, ainsi impliqués, ils n’hésiteront pas à faire votre publicité.

Faire du community management, soit animer ses pages sur les réseaux sociaux, est finalement incontournable pour chaque entreprise qui veut un tant soit peu faire la différence sur le net. En mal d’inspiration ou de savoir-faire, la meilleure solution est peut-être de faire appel à un professionnel du web.

Pourquoi votre site Internet devra être Responsive ?

Les terminaux utilisés pour naviguer sur Internet ont maintenant des écrans de toutes tailles, les sites web doivent s’adapter en conséquence !

Concrètement, entre l’écran de votre PC de bureau et votre Smartphone, la différence de taille de l’écran est telle qu’un site Internet non responsive est très difficile à visiter sur un smartphone, la grande majorité des sites Internet étant conçue pour une largeur d’affichage de 1 000 pixels contre seulement 320 pixels pour un iPhone 4 . Un site non responsive nous contraint par exemple à faire « glisser » la page d’accueil pour aller on ne sait où !! Les données provenant de Google Analytics sont là pour le confirmer avec le taux de rebond sur la page d’accueil des sites non responsive,Tous les site interenet de l’agence widole sont responsive.

Pourquoi faut il passer au responsive ?

Le temps où l’ écran du PC du salon était le seul utilisé pour naviguer sur Internet est révolu. Une part croissante des internautes utilise des tablettes et des Smartphones et pour preuve, les ventes de tablettes dépassent depuis cette année les ventes des PC portables en volume.

Le constat est le même côté coulisse, 25 {96f357d1f6ab0c18f7d4c25b1a51a3c1c59885cb1c9451ddd89fc7998b393003} des personnes qui lisent cet article utilisent une tablette ou un smartphone (données extraites de Google Analytics), ce pourcentage est en constante augmentation, d’où le passage prévu vers une version responsive pour permettre de bonnes conditions de lecture pour tous nos lecteurs.
La montée en puissance du responsive design est inéluctable pour toutes ces raisons, à moins de choisir de se couper d’une partie des ses visiteurs potentiels vous devrez adapter le design de votre site Internet.

Une refonte de site Internet, pourquoi et quand la faire ?

Une refonte de site internet est une prestation spécifique dans le domaine de la création web, elle réclame des compétences dans différents domaines (Webdesign, gestion de projet, intégration,…) pour un résultat optimal.

Dans la vie d’un site Internet, une refonte est une « opération lourde » , elle doit être justifiée, argumentée et bien préparée pour en tirer tous les bénéfices.

Les termes relookage, relooking et restylage sont également très utilisés pour qualifier une refonte.

Mais que se cache t’il derrière intervention, et qu’est ce qu’une refonte de site Internet au juste ?

Qu’est ce qu’une refonte de site Internet ?

La refonte est l’action de refondre un métal, de donner une nouvelle forme à un objet de métal dixit Larousse. Le Larousse ne propose aucune définition concernant le mot féminin refonte appliqué aux sites Internet. L’equipe widole  va donc modestement proposer la sienne : « Une refonte de site Internet consiste à changer son apparence visuelle et souvent d’y ajouter des fonctionnalités ». La refonte est plus complète qu’un relooking qui concerne uniquement la partie visible (front) d’un site Internet.

Pourquoi choisir l’option de la refonte de site Internet ?

L’option de la refonte de votre site Internet s’impose dans les cas suivants :

  • Si vous avez un site Internet au design daté ou peu valorisant pour votre entreprise.
  • Si votre entreprise développe une nouvelle activité et que votre site est non évolutif.
  • Si vous souhaitez être visible sur Smartphone et que votre site actuel n’est pas responsive.
  • Si vous souhaitez ajouter des fonctionnalités de partage, de newsletter,… et que vous possédez un site développé avec un CMS propriétaire.
  • Si votre site n’est pas optimiser pour un bon référencement, …

Que contient une charte graphique et quels sont ses objectifs ?

Une charte graphique est un terme venant du mot latin charta qui signifie « papier ou lettre», en français charta a pris le sens de « loi, règle fondamentale ».

En y associant le mot graphique, le résultat est un document de référence appelé charte graphique, il contient les règles fondamentales d’utilisation des signes graphiques constituant l’identité visuelle d’une entreprise, d’une marque, d’une organisation ou d’un projet.

Le contenu d’une charte graphique

Une charte graphique regroupe et traduit graphiquement tout l’univers et toutes les valeurs de l’entreprise (dynamisme, innovation, élégance, …) , c’est le support fondamental de toute sa communication (interne et externe). L’élément central d’une charte graphique est le logo (les logos symboles, les logos typographiques, et les logos mixtes), on le retrouve sur tous les supports de communication de l’entreprise, c’est à partir du logotype que l’on bâti une identité visuelle.

Le logotype doit refléter l’image de l’entreprise et ses activités, il doit également renforcer son image et rassurer ses clients. Le logo doit pouvoir s’adapter et se décliner (différentes couleurs, avec ou sans baseline, carré ou rectangulaire,…) sur l’ensemble des supports de communication de l’entreprise. On le retrouvera par exemple sur le papier à en-tête, les devis et factures, les affiches, les plaquettes commerciales, les flyers, le site Internet et les véhicules de l’entreprise.

Le logotype à lui seul ne constitue pas pour autant une charte graphique, la charte définit également les polices de caractères et les attributs typographiques à utiliser, en règle générale une police de titre et une police de contenu. La typographie est une des composantes essentielles de l’univers graphique d’une entreprise, certaines entreprises comme Renault vont jusqu’à créer une police de caractères spécifique pour se démarquer.

La charte fige aussi les choix de couleurs au travers de jeux de couleurs adaptés aux exigences des différents supports de communication et des différents fonds disponibles (fond de couleur ou fond blanc). Le nombre de jeux de couleurs doit rester limité pour simplifier la mémorisation de l’identité visuelle et sa différenciation par rapport à la concurrence (4 ou 5 couleurs étant un compromis idéal entre mémorisation et différenciation) . On doit retrouver dans la charte les valeurs Pantone, CMJN, RVB et hexadécimales de chaque couleur utilisée.

Les objectifs et intérêts d’une charte graphique

L’un des objectifs d’une charte graphique est de conserver une cohérence graphique dans toutes les réalisations graphiques d’une entreprise. Sa mise en place garantie une identité visuelle homogène que pourront s’approprier les clients ainsi que tous les partenaires (fournisseurs, graphistes, presse,…) d’une entreprise. La charte graphique permet donc de communiquer « d’une seule voix » avec comme conséquence positive une maîtrise de l’image de l’entreprise. Les anglophones parlent de corporate design (littéralement : dessin de l’entreprise).

L’autre objectif de la charte graphique est de permettre au récepteur d’identifier facilement l’émetteur par la cohérence associée à la récurrence des différentes réalisations graphiques. Autre intérêt non négligeable, une charte graphique complète permet d’accélérer et de faciliter la production de nouveaux supports de communication, les fondamentaux étant déjà existants.

Pour conclure, disposer d’une charte graphique est indispensable pour communiquer efficacement, certaines entreprises comme la BBC éditent même un site web pour aider leurs partenaires pour l’utilisation de leur charte graphique.

Une charte graphique est également un outil indispensable au service de la stratégie de communication de l’entreprise, avec pour objectif d’asseoir son identité et son image.

 

Comment bâtir le cahier des charges de votre site internet ?

Qu’est-ce qu’un cahier des charges de site internet ?

Un cahier des charges de site internet est un document référentiel formalisant à la fois les objectifs à atteindre tout en intégrant toutes les contraintes techniques, esthétiques et fonctionnelles de votre projet.

De l’arborescence au web-design , un cahier des charges vous permettra de vous poser les bonnes questions et surtout d’y apporter les premières réponses, seuls ou avec l’aide d’une agence web. Ne négligez surtout pas cette étape de formalisation, elle vous évitera de sérieuses déconvenues.

Un cahier des charges bien bâti vous permettra également de mettre des agences web en concurrence sur un contenu identique, c’est nettement plus efficace que d’arriver avec une vague idée pour finalement se retrouver avec des tas de devis que vous aurez le plus grand mal à comparer.

Que doit-on trouver dans un cahier des charges ?

En fonction de la complexité de votre projet, le cahier des charges à produire sera plus ou moins détaillé, les quelques informations suivantes sont indispensables pour tous les types de sites internet :

Qui êtes vous ? Vos coordonnées complètes, vos activités, vos produits, vos services, …
Est-ce une création ou une refonte de site internet ?
Le ou les objectifs de votre présence sur Internet, à quoi va servir votre site internet ?
Le type de site internet (e-commerce, site vitrine, site institutionnel, CV, etc…)
Le public ou les publics ciblés,
Votre identité visuelle si elle existe, des lignes directrices en terme de design,
Les contenus texte, photo, et vidéo que vous voulez mettre en ligne.

Pour les projets très simples à réaliser (site de présentation ou site plaquette), ces quelques informations sont suffisantes à condition qu’elles soient précises et détaillées.

Pour tous les autres projets, le cahier des charges devra être plus précis.

Cloud Computing, ou comment gérer votre entreprise en mode 100% web ?

Après le web 2.0 participatif, nous allons assister à l’émergence d’un Web 3.0 qui pourrait bien se définir par une intégration complète des systèmes d’information hétérogènes autour du web (full web).

Finie la gestion séparée du site web de e-commerce et de la facturation, les deux doivent s’intégrer pour n’être qu’une seule et même solution de gestion, aussi bien pour les clients finaux que pour les revendeurs. Toutes les étapes de la vie commerciale de l’entreprise devraient bientôt se faire via le web.

Ce dernier devient l’outil principal pour assurer la génération de « leads » prospects qui seront ensuite automatiquement transférés dans un agenda permettant de noter les rendez-vous et de suivre la conversion client (CRM), la gestion des commandes ou encore la gestion des stocks (PGI). L’objectif final est finalement d’aboutir à une facturation en ligne comme le font les sites de e-commerce. Le journal des ventes est ensuite transmis à la solution comptable par une passerelle, voire intégré directement dans une gestion comptable en ligne, comme il en existe aujourd’hui.

L’ensemble de ce système permet un accès universel aux gestionnaires de l’entreprise et accélère leur prise de décision.

Cette convergence impose l’intégration verticale des différentes solutions logicielles de l’entreprise pour qu’elles deviennent 100% web en utilisant des applications en ligne et participatives. Ces nouveaux logiciels sont alors hébergés sur des serveurs externes comme le sont les sites web depuis deux décennies. Le fameux CLOUD COMPUTING n’est finalement qu’un terme grand public inventé pour désigner.

Les campagnes d’e-mailing : une méthode de marketing efficace ?

Avec les sites vitrine et les bannières publicitaires sur des sites web de partenaires, les campagnes d’e-mailing constituent la base du marketing en ligne. Elles surpassent cependant les autres méthodes en termes d’efficacité car elles permettent de cibler les messages marketing en fonction des destinataires et présentent un meilleur retour sur investissement.

On peut distinguer deux catégories de campagnes d’e-mailing : celles qui s’assimilent à du marketing d’acquisition et celles qui font du marketing de fidélisation. Concrètement, les premières consistent à acquérir de nouveaux clients en envoyant des e-mails à des prospects, les autres utilisent des techniques permettant de conserver la clientèle déjà acquise et de lui proposer de nouveaux produits et/ou de nouveaux services.

Des deux catégories, il ne fait aucun doute que la seconde est la plus efficace : si la première vise une cible relativement large et générale, la seconde vise une cible connue et qui connaît l’émetteur. On estime qu’il est sept fois moins cher de conserver un client que d’en acquérir un : il n’y a aucun compte à créer, pas de nouveau dossier client à monter, tout ce qu’il suffit parfois de faire est de mettre à jour les données du client ou de renouveler ses abonnements.

Une bonne campagne de fidélisation par e-mail nécessite tout de même l’élaboration d’une stratégie de communication : les produits et services mis en avant doivent correspondre aux préférences du client, ils doivent s’accompagner de promotions périodiques, être envoyés au bon moment, créer une forme d’interactivité avec le destinataire et être envoyés à des moments opportuns.

A quelle heure envoyer vos emails ?

Cette question, tout professionnel devant envoyer un emailing ou une newsletter se l’est déjà posée. Certains créneaux horaires sont ainsi à favoriser lors de l’envoi d’e-mails. Attention, selon les secteurs, ces horaires ne seront pas forcément les mêmes !

Détaillons donc les différents moments de la journée susceptibles de maximiser l’intérêt de vos contacts.
En matinée : informations et promotions

S’il est inutile d’envoyer vos emails avant 9h faute de destinataires réceptifs, le début de matinée est en revanche un créneau horaire très intéressant. La plupart des internautes débutent en effet leur journée en vérifiant leurs boîtes de réception. Il est donc conseillé d’envoyer vos messages marketing ou d’informations entre 9h et 10h.

Entre 10h et 12h en revanche, la journée de travail bat son plein et vos contacts seront moins disponibles.

Lors de la pause de midi, les consommateurs auront plus tendance à consulter les informations et actualités. S’il vaut mieux éviter d’envoyer vos mails marketing à ce moment, cela peut en revanche être un deuxième moment intéressant pour vos newsletters informationnelles.

La fin de journée, un créneau particulièrement intéressant

En début d’après-midi, vos destinataires seront concentrés sur leur travail mais montreront malgré tout de l’intérêt pour les messages concernant leurs services bancaires. A partir de 15h, les mails envoyés par le secteur de l’immobilier seront eux aussi les bienvenus.

A partir de 17h, les consommateurs sont avides de pause-lecture e-mails et se laissent plus facilement tenter par des offres invitant au dépaysement et au voyage. Le secteur du tourisme a alors tout intérêt à communiquer à ce moment. De leur côté, les dirigeants et décideurs auront plus de temps pour gérer les mails BtoB.

Enfin, en soirée, les consommateurs ont plus de temps libre et sont plus ouverts aux emails personnalisés liés au shopping et à leur hobbies (sport, musique, …). Comme ils ont également tendance à effectuer leurs achats en-ligne chez eux, il est très intéressant d’envoyer vos meilleures offres marketing entre 19h et 22h.

Bien entendu, ces données restent généralistes et sont surtout utiles pour sélectionner les créneaux horaires qui semblent les plus adaptés. Il est cependant intéressant de tester ceux-ci afin d’ajuster au mieux la période d’envoi et de sélectionner celle qui générera le plus d’ouvertures et le meilleur taux de clics.